Atrophie progressive rétine chat

Atrophie rétinienne progressive chez un chat de l’île de Man

Un chat de l’île de Man de 4 ans, castré, alimenté avec une ration industrielle de supermarché est présenté en consultation pour un détartrage, lors de l’examen de l’animal le propriétaire me parle de problèmes de vision.

Les réflexes photomoteurs (directs et consensuels) et les réponses de clignement à la menace sont normaux.

L’examen ophtalmologique en lampe à fente des annexes et du segment antérieur ne révèle aucune anomalie.

La mesure de la pression intraoculaire est réalisée et normale pour chaque œil.

L’examen ophtalmoscopique indirect révèle la présence de rétines normalement vascularisées, la papille optique est normale. Une lésion en bande est présente au dessus de la papille du nerf optique. Cette zone correspond à une raréfaction des photorécepteurs. Malheureusement le propriétaire a refusé de réaliser un examen électrophysiologique. Il s’agît d’une atrophie rétinienne féline souvent d’origine génétique, cette pathologie peut être aggravée par une carence en taurine lors de régimes végétariens ou de croquettes de mauvaise qualité. L’exploration du taux sanguin de taurine n’a pas été souhaitée par le propriétaire.

Atrophie progressive rétine chat

Rétine gauche

Atrophie progressive rétine chat

Rétine droite

Rétine normale chat

Rétine normale de chat