image007

Déchirure de la membrane nictitante avec prolapsus de la glande nictitante chez un chat

Un chat mâle castré de 6 ans est présenté à la consultation pour une douleur oculaire de l’œil gauche suite à une sortie. A l’examen direct en lampe à fente, on note un blépharospasme important, une hyperhémie conjonctivale marquée associée à une lacération de la 3° paupière associée à une subluxation de la glande nictitante. Aucune lésion cornéenne ni sclérale n’est constatée, la PIO est normale (16mmHg au Tonovet®).

Sous anesthésie, la glande est enfouit après marsupialisation, la suture du bord libre de la troisième paupière est effectuée avec un monofilament 5/0 résorbable. Une injection sous conjonctivale anti-inflammatoire et antibiotique est pratiquée, elle permet la fermeture de l’enfouissement de la glande. L’animal doit porter une colerette pendant 10 jours, des antibiotiques et antalgiques par voie générale et locale sont prescrits.

Dans ce cas, une simple résection du bord libre de la troisième paupière n’aurait pas permis le maintien de la glande nictitante à sa place d’un point de vue anatomique. Il faut être également très vigilant par rapport à une éventuelle perte de contenu oculaire et/ou de lésion intraoculaire lié à une attaque par un congénère…

 image003 image005 image007image009