Scanner Méningiome cécité chien

Cécité post-vaccinale : un cas de méningiome

Une chienne labrador croisée de 19 mois m’est présentée pour évaluer une cécité bilatérale survenue il y a deux semaines de manière brutale. Elle a été vaccinée la veille de l’apparition des symptômes. Le vétérinaire traitant a instauré un traitement à base de prednisolone et antibiotiques (topiques et per-os).

A l’examen à distance, la chienne n’arrive pas à s’orienter, se cogne dans les murs, hésite à avancer. Les réflexes de clignement à la menace sont nuls ainsi que les réflexes photomoteurs (directs et consensuels) pour les deux yeux.

L’examen rapproché révèle la présence d’une mydriase aréflexique complète à droite et partielle à gauche. L’examen du segment antérieur est parfaitement normal à droite, une légère cataracte corticale antérieure est notée à gauche. Aucun signe inflammatoire endoculaire n’est noté à la lampe à fente.

La pression intraoculaire est normale à gauche (20mmHg) et diminuée à droite (13mmHg VU 15-20mmHg). Cette hypotension droite peut être mise en relation avec une uvéite latente.

Le fond d’œil est examiné en ophtalmoscopie indirecte puis avec le ClearView, on note la présence de zones hyperpigmentées dans la zone du tapis surtout à gauche (signe de choriorétinite légère), les vaisseaux sont nombreux, il n’y a pas de zones hyperréfléchissantes dans la zone du tapis et la zone sans tapis. Un important œdème de la papille optique de manière bilatérale est présent (la papille parait « floue »).

En conclusion la cécité n’est pas liée à une atrophie progressive de la rétine (pas de lésion du tapis) et la chorirorétinite très focalisé sur la rétine gauche ne suffit pas à expliquer la cécité dans le contexte de ce cas. L’hypothèse la plus probable est celle de névrite optique.

Un examen électrorétinographique a été proposé aux clients qui ne l’ont pas accepté. Un examen tomodensitométrique est conseillé aux propriétaires afin d’évaluer les voies visuelles rétro-orbitaires. Le traitement stéroïdien est maintenu. L’azathioprine aurait pu remplacer le traitement à base de methylprednisolone. Dans ce cas l’ancienneté des symptômes ne laisse pas entrevoir de réversion possible. Enfin le lien avec la vaccination est possible par un phénomène de stimulation antigénique ou de déviation immunitaire : une neuro-pathologie latente a pu avoir le champ libre pour progresser suite à la vaccination.

Un scanner est réalisé quelques jours plus tard et révèle la présence d’une masse de près de 3cm en regard du chiasma optique et déviant l’hypophyse ayant infiltré le nerf optique associée à une ostéolyse. Ces éléments sont malheureusement en faveur d’un processus tumoral (méningiome ou lymphome). L’analyse du LCR s’est révélée normale. La chienne a été euthanasiée quelques mois après.

Méningiome cécité chien

Œil gauche à l’examen rapproché : cataracte fibrillaire corticale antérieure

Méningiome cécité chien 

Fond d’œil gauche : zone de l’area centralis : lésions de chorirorétinite

Méningiome cécité chien 

Fond d’œil gauche : zone de la papille (œdème de la papille)

 Méningiome cécité chien

Œil droit

 Rétine

Fond d’œil droit (œdème papillaire moins marqué qu’à gauche)

 Fond d'oeil normal chien

Fond d’œil normal chez un chien

 Scanner Méningiome cécité chien Scanner Méningiome cécité chien

Images tomodensitométriques mettant en évidence la masse

(Source : Dr Condamin Clinique Vétérinaire Harmonia)