image004

Cataracte bilatérale : intérêt du Bilan Electrorétinographique et traitement par phacoémulsification

Une chienne Lhassa Apso de 8 ans sans pathologie concomitante est présentée à la consultation pour évaluation d’une cataracte bilatérale progressive.

A l’examen direct, la vision est nulle des deux côtés (parcours d’évitement, clignement à la menace et boule de coton), les réflexes photomoteurs directs semblent conservés mais altérés par la mydriase aréflexique. Les RPM consensuels sont absents.image004image003

A l’examen à la lampe à fente, une cataracte corticale postérieure bilatérale est notée, aucun signe inflammatoire en chambre antérieur.

L’examen de l’angle irido-cornéen est normal.

La rétine n’est pas observable. La pression intra-oculaire est normale des deux côtés : PIO OD = 16 OG = 15.

Après anesthésie générale et dilatation pupillaire, un ERG en ambiance scotopique (obscurité) & stimulations scotopiques est réalisé, il révèle une réponse modérée pour la rétine Droite et nulle pour la rétine gauche. L’examen en ambiance photopique (lumière du jour) et stimulations de niveau lumineux photopique révèle des résultats semblables aux précédents.

ERG Photopique

En synthèse, les cônes et bâtonnets de l’œil gauche sont inactifs et ceux de l’œil droit sont modérément altérés, néanmoins une pathologie évolutive de la rétine ne peut être écartée.

Enfin une échographie oculaire est réalisée, aucun décollement rétinien n’est noté, les cristallins sont bien en place, pas de synérèse du vitré. Diamètre cristallinien = 12mm.

image006 image007

La chirurgie est réalisée une semaine après l’évaluation de la cataracte. Seul l’œil droit est opéré, après induction, un relais gazeux est effectué. La phacoémulsification du cristallin de l’œil droit est réalisée après capsulorhexis antérieur, un implant Acrivet 30V-12mm (41 Dioptries) est mis en place en fin d’intervention. L’animal est ensuite suivi régulièrement. La vision est récupérée immédiatement après la chirurgie.

image008