Luxation cristallin chat

Luxation secondaire du cristallin chez un chat âgé

Un chat européen de 14 ans castré sans antécédents médicaux est présenté à la consultation d’ophtalmologie pour une uvéite récalcitrante aux traitements médicaux. Le chat a subi l’extraction d’une carnassière surinfectée 10 jours auparavant.

A l’examen direct de l’œil droit, la vision est conservée, à la lampe à fente la cornée est intègre, des signes d’uvéite sont présents, le cristallin se trouve en chambre antérieure. De nombreuses adhérences irio-lenticulaires sont présentes. La pression oculaire est normale (19mmHg). L’examen du fond d’œil ne révèle aucune anomalie. Une légère synérèse du vitré est présente.

La chirurgie est réalisée le lendemain de l’examen initial après application de pilocarpine toutes les 2 heures et application des traitements préconisés par le vétérinaire référant (Ophtalon + NAC).

Après induction et relais gazeux, une canthotomie latérale est réalisée pour améliorer l’accès à l’œil. Une incision cornéenne est alors réalisée sur 160°. Le cristallin est maintenu en place par 2 aiguilles. Un viscoélastique cohésif est alors appliqué sous le cristallin afin d’éviter sa migration en chambre postérieure.

Le cristallin est alors extrait. Une suture par points simples de la cicatrice cornéenne est réalisée avec un monofilament résorbable 9/0 après lavage avec une solution de BSS adjointe de fibrinolytique, corticoïdes et antibiotiques. De l’Actilyse® est instillée en chambre antérieure à la fin de la chirurgie.

La canthotomie est refermée grâce à un point en lacet de bottine, résorbable. Une injection sous conjonctivale associant antibiotique, mydriatique cycloplégique et corticoïde est pratiquée. Un traitement général corticoïde, antibiotique (Marbocyl®) et topique Maxidrol + Atropine est prescrit.

Luxation cristallin chat

Aspect de l’œil droit, noter l’inflammation de l’iris et le cristallin luxé en chambre antérieure

Luxation cristallin chat

Aspect post-opératoire : noter l’incision à 160°, le saignement en chambre antérieure est lié à la rupture des adhérences irio-lenticulaires